LE VIRUS ZIKA, SAUVE-QUI-PEUT! - Ils n’ont rien appris du scandale de la thalidomide

Abbildung

LA PANIQUE DU ZIKA: ILS N´ONT RIEN APPRIS DU SCANDALE DE LA THALIDOMIDE!

IL NE S´AGIT PAS DU ZIKA MAIS DE VACCINS DONNÉS PENDANT LA GROSSESSE!

Angelika Müller et Hans U. P. Tolzin

Pour le moment, la couverture médiatique déclenche une panique sur le virus Zika qui était encore inconnu jusqu´à présent. Il paraît qu´au Brésil, il a causé une microcéphalie chez plus de 4.000 nouveau-nés. Il s´agit d´une déformation de la tête et du cerveau, souvent accompagnée d´handicaps mentaux graves. Mais c´est difficile à prouver. Par contre, il y a de plus en plus de preuves, qu´en réalité, le vaccin BOOSTRIX, administré depuis peu de temps au Brésil à des femmes enceintes, est à l´origine de cette épidémie. A cause du sérieux danger de voir  l´Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déclarer dans les jours à venir d´un état d´urgence international qui pourrait distraire le public des vraies causes et permettre de pomper en même temps (comme ce fut la cas pour le virus Ebola)  des milliards de recettes fiscales dans la recherche insensée de médicaments et de vaccins, nous avons résumé ci-dessous, dans une première prise de position, les indices les plus importants.

Le virus Zika serait transmis par le moustique qui  transmet également la fièvre jaune. Si c´était le cas, les régions touchées devraient se chevaucher. Le contraire est vrai: Alors que les cas de microcéphalies se concentrent principalement sur le nord-ouest du Brésil, la fièvre jaune survient dans presque toutes les autre régions.

En outre le Zika ne peut pas être à l´origine du problème puisqu´aucun rapport n´a jamais été fait sur de telles lésions produites soit par le virus Zika soit par ses virus apparentés (la dengue, la fièvre jaune, le virus du Nil occidental), connus depuis 70 ans déjà.  

De plus le CDC (le service américain des épidémies et alarmiste global de premier ordre quand il s´agit de virus) admet sur son site Internet que seulement 1 individu contaminé sur 5 tombe vraiment malade. En outre les symptômes seraient généralement légers, dureraient à peine quelques jours et nécéssiteraient rarement une hospitalisation. Sur certaines îles de la Micronésie, environ trois quarts de la population est contaminée sans aucun séjour à l´hôpital. Par conséquent, d´autres facteurs sont nécéssaires pour déclencher une maladie grave ou une lésion, même si le virus devait jouer un rôle causal. On ne peut cependant rien lire là-dessus sur le site Internet du CDC.

L´Institut Robert-Koch (RKI), le service d´épidémie allemand, constate aussi dans son bulletin numéro 2/2016 que d´autres causes comme des médicaments, par exemple, peuvent exister.

L´épidémie brésilienne de microcéphalie a commençé en mai 2015. En octobre 2014, c.à.d. 7 mois plus tôt, le Ministère brésilien de la Santé avait annoncé l´administration aux femmes enceintes d´un vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (Tdap). Il s´agit de BOOSTRIX, un vaccin du producteur britannique GlaxoSmithKline (GSK),  fabriqué sous licence au Brésil.

Les effets du BOOSTRIX sur le développement de l´enfant à naître chez les femmes enceintes, ne sont pas connus. Le journal d´information professionnelle allemande écrit littéralement: "Il n´y a aucune données humaines de vérifications cliniquement prédictives concernant l´usage de Boostrix chez des femmes enceintes. Donc Boostrix ne devrait être donné aux femmes enceintes uniquement si cela est absolument indispensable et si l´avantage pour le foetus domine les risques éventuels. »

Les mêmes recommandations se retrouvent dans l´information professionnelle allemande de 2003,  dans la version américaine actuelle (de 2005), dans son équivalent canadien de 2013 et - Attention !- encore toujours dans l´équivalent australien d´août 2015 ! Alors, pourquoi le Ministère brésilien de la Santé  met-il en péril ces femmes enceintes en ignorant ces risques ?

Dans nos recherches nous avons découvert qu´en 2012, le service d´immatriculation américain FDA a accédé à une demande d´un producteur de modifier l´estimation de risque pour une application chez les femmes enceintes de « catégorie C » en « catégorie B ». « C » signifie que les essais avec des animaux en gestation indiquent des risques. Alors que « B » signifie que de tels essais sont restés sans résultat et, par conséquent, les risque pour l´enfant à naître sont considérés comme moindre.

Le courrier du FDA ne cite ni les dernières études ni les nouvelles découvertes qui jugeraient le classement antérieur comme périmé. Même la recherche sur PubMed, la base de données médicale en ligne la plus importante au monde, ne nous a pas amené plus loin.

Une explication plausible serait la stimulation non intentionnelle du TH1. La branche TH1 du système immunitaire est normalement diminuée automatiquement lors d´une grossesse. Vu que l´ADN du fœtus est issu à moitié du père, ceci empêche qu´il soit considéré comme un corps étranger, ce qui provoquerait une interruption de grossesse. Si le TH1 est stimulé artificiellement pendant la grossesse, cela peut avoir des conséquences fatales pour l´enfant en gestation.  

Depuis 2003 déjà, on sait que la toxine de coqueluche (Pertussis), que l´on retrouve entre autres dans le BOOSTRIX, est en état de stimuler le TH1. En outre, l´hydroxyde d´aluminium qui sert à intensifier la branche TH2, afin d´activer la production d´ anticorps, peut également augmenter les effets des stimulateurs de TH1, si ceux-ci sont présents.

On peut donc suspecter BOOSTRIX d´être responsable des lésions et déformations chez des milliers de nouveau-nés au Brésil. Mais celui qui attend que les autorités sanitaires fassent des recherches et réagissent adéquatement,  perd son temps. Au contraire, tous les intéressés tentent, en se fixant sur le virus Zika, à faire oublier que ce sont probablement des médicaments qui sont à l´origine de ces maux. Nous observons donc ici, à nouveau, une reaction semblable à celle concernant Ebola, il n´y a  pas longtemps.

Même le CDC, qui devrait en savoir plus, active artificiellement la discussion concernant le Zika en prétendant qu´on aurait trouvé le virus dans le corps de certaines victimes. Et les publications du CDC sont réputées indiscutables dans le monde scientifique des virologues. Même l´institut allemand Bernhard-Nocht, qui avait déjà joué un rôle peu glorieux dans la panique de l´Ebola, prétend que sans savoir au juste, il faut « vivement supposer » qu´il y a une relation de cause à effet.   

D´ailleurs, tout récemment, on a mené une étude avec 250 femmes enceintes et 150 femmes non enceintes qui ont toutes reçu le vaccin Tdap. L´action était financée par le CDC et par la fondation Bill & Melinda Gates. Lors de nos recherches sur PubMed nous n´avons pas encore trouvé d´indication que les études effectuées jusqu´à présent avec des femmes enceintes vaccinées prenaient en considération l´état de santé des nouveau-nés. Cette omission est une erreur fatale, comme on peut le constater maintenant.

Il est évident que le producteur vise tout d´abord à ouvrir d´un seul coup le marché par l´introduction de son vaccin. En Allemagne, la vaccination des femmes enceintes est également en vogue. Il y a peu de temps, le gynécologue Dr. Helmut Jäger et le pédiatre Dr. Christoph Dembowski ont écrit une lettre franche et électrisante à la STIKO.

Une fois de plus on peut constater la dépendance des instances officielles et de  l´ensemble des spécialistes médicaux aux intérêts d´une industrie puissante. Nous avons besoin de réformes pour terminer cette satellisation. Sinon des fantaisies de science-fiction, dans lesquelles le monde et les humains appartiennent aux multinationales, deviennent réalité.

Nous restons vaillants et continuons nos recherches. Nous vous tiendrons au courant des actualités dans la prochaine édition du magazine impf-report et éventuellement aussi lors du Onzième Colloque de la Vaccination qui  se tiendra à Stuttgart du 9 au 10 Avril 2016. Nous accueillons volontiers des indications pertinentes envoyées par e-mail à redaktion@impf-report.de, naturellement sous le couvert de l´anonymat, si c´est désiré.

Jetzt vorbestellen
(Sonderaktion):
Abb.

Aktueller impf-report
Abbildung der Titelseite

Unsere Empfehlung:
Neue Dokumentarfilme


Abb.


Abb.


Abb.

 

impf-report Probeheft

Weißt Du schon das Neueste? Es gibt eine unabhängige Zeitschrift, den "impf-report", und da kannst Du eine Gratis-Leseprobe anfordern. Cool, gell?

Materialien bestellen

Bücher, Schriften, DVDs, CDs,impf-report

Risiken & Nebenwirkungen dieser Webseite

Impfen von A-Z

EINFÜHRUNG INS THEMA 6fach-Impfstoffe Abtreibung Adjuvans Adressen ADS AEGIS AIDS Aktionen Aktiv werden Aluminium Amyotrophe Lateralsklerose (ALS) ansteckende Geimpfte Ansteckung Anti-D-Prophylaxe Antikörpertiter ASIA Autismus Behördenschriftwechsel Beipackzettel Bevölkerungskontrolle Blauzungenkrankheit Bücher Bundeswehr Diagnoseverschiebung Diskussionsforen Diskussionsgrundlage Durchimpfungsrate DVDs Ebola EHEC Einzelimpfstoffe Entgiftung Ethikfrage Europa Fachinfo FAQ Fieber Flugblätter Foren Formulare Furchtappellforschung FSME Gebärmutterhalskrebs Geburtenkontrolle Geflügelpest Gesetze Golfkriegssyndrom Grippe Häufig gestellte Fragen Hepatitis HIV HPV Hyperimmunisierung Impfkalender Impfkomplikationen Impf-Mobbing Impfmüdigkeit Impfnachrichten Impfpass vorlegen impf-report Impfrisiken Impfschaden Impfstoffsicherheit Immunreaktion Infektionshypothese Infektionsschutzgesetz Informationsfreiheitsgesetz Influenza Infoblätter International Jugendamt Keuchhusten KiGGS-Studie Kinderlähmung Kindergarten Koerperverletzung Komplikationen Kontraindikation Krebsimpfung Labortests Links Literatur Makrophagische Myofasciitis Masern Materialien für Ihre Praxis Meldepflicht Mumps NEFUNI Newsletter Organisationen Organspende Patientenverbände (Problem) Pertussis (Keuchhusten) Petitionen Pferde Placebo Plötzlicher Kindstod Pocken Poliomyelitis Quecksilber Rechtsprechung Rechtsfonds Referentenliste Reiseimpfungen Rhesus-Antigen-D Risiken Röteln Rotavirus Rückgang der Seuchen Salzburger Elternstudie SARS Schütteltrauma Schule Schuluntersuchung Schweinegrippe Schweiz Seuchenrückgang Sicherheit Sicherheitsstudien SIDS Spanische Grippe Sorgerechtsstreit SSPE Stammtische STIKO STIKO-Protokolle Tetanus Therapeutenliste Thiomersal Tierimpfungen Todesfälle TOKEN-Studie Tollwut Tuberkulose Ungeimpfte USA Aufenthalt Varizellen Veranstaltungskalender Verstärkerstoff Videos zum Thema Virusbeweis Vitamin A Vitamin C Vitamin D Vitamin K-Prophylaxe Vogelgrippe Vorträge Webseiten, impfkritische Windpocken Wundstarrkrampf Wirksamkeitsnachweis Zeitdokumente Zervix-Karzinom Zikavirus Zulassungsverfahren Zusatzstoffe Zwangsimpfung

Spenden

Volltextsuche

Email-Newsletter

Impressum